09 juillet 2004

L'homme prédateur

L'homme dont les comportements sont déterminés essentiellement par son sexe animal. L'homme qui s'impose, qui domine, qui s'empare de tout ce qu'il convoite. L'homme qui a tous les droits : ceux qu'il s'arroge et ceux qu'il achète. L'animal homme agressif, violent, non dompté, indomptable, sauvage. Imposant. Rassurant par la force que lui vaut sa fougue, son applomb, le butin de ses conquêtes. L'homme prédateur.



L'homme prédateur fait les manchettes tous les jours; on voit ses mille et un visages dans tous les médias. Parce que les médias aiment l'homme prédateur. Ils l'admirent et le craignent à la fois; ils sont prêts à tout pour rester dans ses bonnes grâces. Instinct de survie médiatique. Ils sont prêts à faire l'éloge de sa voracité, à louer ses stratégie guerrières, à montrer ses prises, à raconter ses frasques, à suivre ses avancées en laissant dans l'ombre ses proies trop faibles, victimes nécessaires, sans intérêt pour le public en mal de vainqueurs. Parce que le public, victime, n'aime pas les victimes; le public préfère l'homme prédateur.




7 commentaires:

Anonyme a dit...

Je suis tout à fait d'accord avec votre vision sur l'homme prédateur. Je suis même scandalisée devant tous ces tueurs en série, violeurs, pédophiles, pères incestueux, exhibitionnistes, voyeurs, pervers, déviants sexuels en tous genres, chefs de gangs, voleurs avec violence, agresseurs, et j'en passe car la liste est trèèèès longue.... et ce dans le monde entier. N'aurait-on pas réagi depuis bien longtemps si ces actes émanaient de femmes ?? Mais je crois qu'il y a un consensus entre les hommes et le sujet est tabou. on a tendance à nous faire croire que ces hommes sont des malades ce qui est totalement faux pour la plupart. Il y a ceux qui osent passer à l'acte et les autres qui se contentent de fantasmer sur ces horreurs.
Je me suis défoulée mais hélas cela ne servira à rien car les hommes qui liront ce commentaire se contenteront de sourire bien sûr !

Un autre Anonyme a dit...

L’homme prédateur n’est pas forcément soumit à sont instinct sexuel…

Anonyme a dit...

Et la femme dans tout ça ?

Anonyme a dit...

Je suis moi aussi tout a fait d'accord sur votre vision ,je dirais sur l'humain prédateur.J'irais jusqu'à penser qu'une importante cathégorie sont le Cancer de notre Brave Terre , qui je pense va faire payer l'Addition un jour c'est obliger. Il y a trop d'Abrutis qui ne pense qu'à l'Argent pour acheter la voiture plus belle que le voisin. A BON ENTENDEUR

crochemore a dit...

Bonjour,

Assurément, l'homme (terme générique , c'est à dire humain = homme et femme) est un prédateur, même dans une république qui possède en apparence des lois qui seraient censées freiner l’instinct de prédation. C'est plus fort qu'eux , surtout pour ceux qui sont encore à une autre époque dans leurs neurones curieusement ficelés !!!!
(homme = terme générique , c'est à dire humain = homme et femme. D'ailleurs le loup et la louve n'en sont pas moins 2 prédateurs)

La prédation a un but :

- la domination de l'autre et le pouvoir est l'arme qui permet d'y arriver.(pouvoir réel ou parfois fictif dans les neurones)

La prédation utilise divers canaux :

- le sexe
- l'argent
- les complicités
- les magouilles
- les agressions
- la perversité
- et j'en passe ….....


Image => Et ceux qui ont peur des prédateurs font comme les loups qui ont peur des loups chefs de meute :

- soit ils rentrent dans le rang mais se servent après le MAÎTRE LOUP GOUROU qui doit être le 1er à se mettre à table. Ils ont en apparence vaincu leur peur mais au prix de leur indépendance.

- soit s'ils ne veulent pas rentrer dans le rang, ils partent la queue basse, ne bénéficient pas des festins ou n'ont que les restes quand les autres sont rassasiés et ils finissent par dépérir puis par mourir.

Bref, effectivement l'homme est un loup et se garde la queue haute devant son dominé qui devrait faire profile bas avec la queue basse. Et si le dominé tente lui aussi de garder la queue haute ….alors, ça devient un sacrilège de lèse majesté (un crime) !!!.

Assurément , l'homme est un prédateur , bien que l'homme possède des lois censées éviter ce phénomène de prédation, beaucoup en sont encore au moyen âge dans leurs neurones !!!!

http://troublante-republique.over-blog.com/article-bienvenue-61592891.html

Au niveau de l'humanité l'évolution a été lente, toutefois l'évolution des sciences au 20ème siècle a freiné un temps la prédation, car les prédateurs avaient besoin de têtes (chercheurs, scientifiques, entrepreneurs, ingénieurs ….) …. Attention => Pour le 21 ème siècle, si ce n'est plus le cas, le naturel reviendra vite et au galop ..

Cordialement

Anonyme a dit...

Les médias et la télé - réalité entrent trés largement en compte. Nous sommes dans une guerre médiatique technologique
Les effets en sont trés pervers puisque cela touche et conditionne le plus grand nombre toute catégorie confondues
Souriez, vous etes filmés : c est pour votre sécurité bien sûr.

La femme sans nom

Anonyme a dit...

Et si, l inceste conscient ou non vécu dans l enfance joue un rôle cathaliseur en ce qui concerne la violence transmise.La prédation est sexuelle, cachée ou extravertie extravertie - introvertie introvertie, parfois elle est en alternance
P.CLAUDE RACAMIER a écrit sur l inceste et ses conséquences

La femme sans nom