22 janvier 2006

Voter pour qui?



À la veille de l'élection, je dois faire le constat que je connais fort mal les candidats qui figureront demain sur mon bulletin de vote. Je connais leur nom, leur cv, leur parti et son chef, leur cote dans les sondages... Mais leur vision politique personnelle? Leurs priorités dans le comté? Leurs engagements en tant que porte-paroles des commettants de Brome-Missisquoi?



Chaque jour pourtant, depuis le début de cette campagne électorale, je parcours les articles de presse en ligne sur les candidats de mon comté. Je visite aussi périodiquement leur site Web dans le but d'en savoir plus sur eux... Une démarche dont les résultats sont bien minces, inopportuns même dans un certain cas.



Est-ce parce que j'habite le fin fond de Brome-Missisquoi? Dans la partie la moins densément peuplée du comté, la partie la plus rurale et la partie la plus fragile sur le plan économique notamment à cause de la pollution chronique qui sévit dans la baie Missisquoi? Je n'entends ni l'un ni l'autre des candidats en lice se préoccuper de nos villages qui doivent perdre petit à petit leur identité au profit de la régionalisation; de nos jeunes qui doivent 's'exiler' pour étudier et pour réaliser leurs rêves; de nos agriculteurs quotidiennement confrontés avec un paquet d'étouffantes pressions (syndicalisation, industrialisation, mondialisation, pollution, règlementation, réputation...); et surtout de notre eau, celle du lac Champlain et celle de nos puits, irréversiblement eutrophisée...



Voter pour qui... Lequel des candidats en lice dans Brome-Missisquoi sera capable de se lever en Chambre pour dire en notre nom :



« Monsieur le Président, ça ne peut plus continuer ainsi dans la partie ouest de mon comté de Brome-Missisquoi : il faut que notre gouvernement investisse et prenne d'urgence des mesures concrètes pour revitaliser la baie Missisquoi et l'économie de la région! La dégradation a assez duré! Il faut agir pour que d'ici 2009 la fierté reviennent dans la population riveraine de la baie Missisquoi! »

 

Et pour ensuite mettre la pression politique et médiatique qu'il faut jusqu'à obtention de résultats?



Lequel, laquelle est 'de parole'? Est-ce trop demander de notre député-e, tous partis confondus, qu'il ou qu'elle soit d'abord et avant tout notre porte-parole?




Aucun commentaire: